CitizensMag

Informer – Intersser – Impacter

Ituri : La notabilité désapprouve la destitution du gouverneur Bamanisa

1 min read

Depuis qu’il a été destitué par l’assemblée provinciale de l’Ituri, Jean Bamanisa Saidi, continue à recevoir le soutien de tout côté, après la milice FRPI qui a désapprouvé cette destitution, c’est le tour de la notabilité.


Dans une note anonyme parvenue à citizensmag.glomeec.com ce vendredi 16 avril 2021, cette notabilité a révélé les mains noire instigatrices de cette destitution.

Il a été rapporté à citizensmag.glomeec.com que le Directeur du cabinet chargé de l’économie et Finances Steve SENGIDA et le Vice-Gouverneur Shalo DUDU ont joué un jeu malsain dans cette procédure.

À la même source de signaler que le nommé Steve SENGIDA en qui Jean BAMANISA a placé profondément sa confiance a été dans les messes noires depuis un bon moment contre son Gouverneur dans l’objectif de céder la gestion de la Province à L’ AFDC dont il est le président fédéral en Ituri.

Cependant, l’on signale qu’un schéma serait tracé pour la formation du prochain Gouvernement qui aurait comme – gouverneur : Pacifique KETA UPAR, raison même de son retrait à Kinshasa où il joue sa carte.

Le poste de vice-Gouverneur serait réservé pour le BUREC, parti dans lequel le président de l’Assemblée provinciale est membre.

”[…]Steve SENGIDA (d’origine Haut-Uele) le meneur de jeu remplacerait Janvier EGUDRA aux finances, fonction qu’il a toujours enviée. L’adhésion précipitée du Vice-Gouverneur Shalo DUDU Martin n’est pas un hasard. Tout s’est bien préparé pour qu’un poste lui soit confié dans le prochain Gouvernement”, nous renseigne notre source.

En outre, il a été révélé quele président de l’Assemblée Provinciale aurait touché une sommes de 20.000$, sachant que Bamanisa ne viendrait pas, pour faire cautionner des irrégularités contenues dans la motion des censure votée contre le Gouvernement Provincial.

En attendant la suite des révélations, il a été demandé à la population iturienne d’être vigilante pour contrer cette démarche qui viserait à déstabiliser la province.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »