CitizensMag

Informer – Intersser – Impacter

Beni : Les activités restent paralysées à Samboko-Chanichani

1 min read

À la suite du départ du groupe armé Maïmaï UPLC et au déplacement massif des habitants, les activités sociales et économiques restent paralysées depuis la journée du jeudi 26 Novembre 2020 dernier au village Samboko-Chanichani, situé en localité Samboko-Ituri, une vingtaine de kilomètres à l’Ouest d’oïcha, territoire de Beni au Nord-Kivu.


En effet, la peur ne cesse de gagner les habitants de ce milieu depuis que ces miliciens Maïmaï favorables au processus de réédition au gouvernement, ont abandonné au-moins une dizaine de leurs positions dans le village CHANICHANI, toujours sous menace de la force démocratique et alliés (ADF).

Les habitants encore en déplacement, contactés par citizensmag.glomeec.com ce samedi 28 novembre 2020 à Chanichani, pensent que c’est cette présence Maïmaï qui empêchait des éventuelles incursions ADF dans ce village, surtout que le faible effectif militaire FARDC ne leur rassurait pas.

Les maisons de commerces restent hermétiquement fermées, par conséquent. Les activités tournent d’une façon générale au ralentie au centre de ce village.

Pour rassurer la population sur sa sécurité, le chef de la localité Samboko-Ituri plaide pour un renforcement urgent des dispositifs sécuritaires dans cette région. Pakuku Bin Mokito souhaite cependant, que toutes les positions Maïmaï abandonnées soient récupérer par les FARDC afin d’apaiser la tension dans le chef des habitants de son agglomération.

La vigilance a été accentuée et les patrouilles mixtes Police & FARDC sont en train d’être menées aux alentours de samboko-Chanichani pour la protection civile, a indiqué le commandant police à place, contacté par notre reporter. Tout en appelant la population de ce coin du groupement Batangi-Mbau aux alertes précoces sur tout mouvement suspect.

Victoire Bradeau Nganga, à Oïcha

Translate »