Vivre une vie conjugale sans enfant pendant plusieurs années, une situation normale pour certains, un sérieux problème pour d’autres. (Témoignage)

“Ceux et celles qui ont connu un retard dans la conception ont toujours fait face à plus d’une réalité dans la société, certains bénéficient de l’appui de familiers, amis et connaissances, d’autres sont victimes du mépris, critique et déconsidération de ceux là qui leur sont chers, Au cours d’un échange nous accordé ce lundi 16 sept 2019 par Marie Noëlle Kabuya une parmi celles-là qui sont dans cette situation , celle-ci interprète d’ores-et-déjà la situation à sa propre manière, pour elle n’est pas avoir un enfant en temps ne représente pas un problème plutôt une situation normale, les réalités auxquelles elle fait face n’ont pas été dissimulées, en brossant ces dernières, elle a demandé à tous ceux, toutes celles qui sont concernés par cette situation de patienter l’intervention divine et non chercher des raccourcis chez les fétiches qui au finish n’apportent pas la véritable solution”

Les accouchements dépendent de chaque couple, pour mon cas je préfère dire que je n’ai pas d’enfant jusque là, j’ai vu de médecins qui m’ont dit d’attendre les moments opportuns, s’il faut parler de mon entourage, je bénéficie Gloire à Dieu d’un soutien solide de mon mari qui est toujours avec moi, il connaît mieux ma situation, je suis bénéficiaire de son accompagnement, a-t-elle déclaré.

D’où viennent les problèmes auxquels font face ceux là qui connaissent cette situation?

Marie Noëlle Kabuya une parmi celles-là qui sont dans cette situation souligne que les problèmes viennent toujours des gens qui ne connaissent pas parfaitement celui ou celle qui est en couple et n’a pas d’enfant, selon elle si l’entourage connait bien la personne et la situation qu’elle traverse, il va supporter celle-ci : les problèmes viennent souvent de gens qui ne vous connaissent pas, de fois elles vous mettent sur des pistes qui sont peut être stériles, qui étaient exploitées antérieurement, comme si tous les problèmes avaient des solutions identiques, l’entourage n’est pas un , quand vous arrivez à l’église, on vous dit de gêner, acheter des habits de bébé et donner à d’autres qui ont des enfants, faire des sacrifices à l’église, écrire des versets bibliques sur le mur, porter des bébés d’autrui, a-t-elle répondu.

En milieu professionnels, qu’est-ce qui se dit sur ces personnes ?

Il y en a aussi, par exemple au lieu de travail, tu prends une décision qui est peut-être sévère et on dit que, tu es sévère parce que tu n’as pas d’enfant, d’autres disent que tu n’as pas de cœur, vivre en couple sans enfant, ça arrive et moi je trouve cela normal, parce que nul ne connaît cette situation à part la personne qui la vit. A-t-elle argumenté.

Est-ce facile de vivre la vie conjugale sans enfant pendant plusieurs années?

Ce n’est pas facile, pas parce que les autres vous traitent comme tel, mais parce que vous vous même vous désirez avoir un enfant, ce n’est pas facile non parce que les autres souffrent pour vous mais parce que vous même vous avez besoin de cette compagnie, un enfant est une compagnie très sûre, c’est l’amour de soi même, c’est sa Propre image, quand vous ne l’avez pas, vous le désirez au fond de vous et de fois cela peut vous amenez à des comportements causés par la solitude, tels que les énervements, de fois c’est de la mélancolie, la tristesse, mais en une personne adulte il faut savoir gérer, c’est-à-dire prendre chaque chose en son temps, chaque personne à sa place et vous vivez aisément votre vie, c’est vrai, c’est une chose que vous avez désirée et vous ne l’avez pas, on n’a pas toujours tout ce que l’on veut dans  la vie, vous avez peut-être besoin d’une somme d’argent que vous ne pouvez pas avoir, vous n’allez pas pour autant vous tuez, c’est pareil pour quelqu’un qui n’a pas d’enfant, moi par exemple, je prends mon temps pour m’occuper de mon époux et de mon travail, en attendant que Dieu décide de mon sort peut être un peu plus tard, a-t-elle répondu.

Qu’est ce qui fait que les gens gardent une bonne attitude, bonne humeur en dépit de cette situation ?

Ce n’est pas un problème, c’est une situation que l’on vit, c’est parce que les gens pensent aux problèmes qu’ils sont toujours tristes, n’est pas avoir un enfant ce n’est pas un problème, c’est une situation normale, c’est comme quand tu n’as pas une chemise que tu as voulue, tu veux une voiture mais tu roules sur une moto, tel n’est pas un problème, est ce que tu es obligé d’avoir un avion comme ceux qui ont des avions ? Non, chacun a sa vie et quand tu t’acceptes tel que Dieu t’a créé, tel que tu es, tu réjouis Dieu, tu te contentes de ce que tu as, sinon cela pousse certaines personnes à aller vers les féticheurs parce que l’on veut avoir à tout ce que l’on n’a pas pour l’instant, j’insiste pour l’instant, d’après tout on ne sait pas le lendemain, il appartient à Dieu, a chuté Madame Marie Noëlle Kabuya.

Prince Bagheni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *