Sud-Kivu: NOUVELLE FORME DE CONFINEMENT DE LA VILLE DE BUKAVU

Ce samedi 30 mai 2020, le gouverneur de Province du Sud-Kivu, Théo KASI NGWABIDJE, a rendu public, un arrêté n° 20/026/GP/SK DU 30/05/2020 PORTANT MESURES D’ISOLEMENT ET DE CONFINEMENT DE LA VILLE DE BUKAVU.

Dans cet arrêté, Théo KASI, soumet la ville de Bukavu à une autre forme de confinement. Ce dernier s’effectuera progressivement. La ville sera confinée, une commune après l’autre, après la commune d’Ibanda, suivront alternativement celles de Kadutu et de Bagira.


Déjà ce lundi premier juin, la commune d’Ibanda sera isolée du reste de la ville de Bukavu. Le dernier jour d’approvisionnement alimentaire c’était ce dimanche 31 mai. Marchés, pharmacies, alimentations,… ont fermé tardivement afin de desservir la population, et le prix a fait son ascension.

La commune d’Ibanda restera confinée radicalement jusqu’au 3 juin 2020. Tout être humain, restera chez lui à la maison durant trois jours.

Les mesures ci-après sont prises dans cet arrêté:


A. INTERDICTIONS:

Il est interdit à tout être humain de déambuler dans la commune d’Ibanda du premier au 3 juin 2020.
Il est interdit: aux marchés, boutiques, magasins, banques, stations de carburant, galeries, hôtels, lieux de culte, restaurants, boulangeries, salles de jeux,… d’être en activité durant ce temps fort de confinement sur toute l’étendue de la commune d’Ibanda.

B. SERVICES MINIMUM DANS LA COMMUNE D’IBANDA:

Loin d’être inhumain, cet arrêté prévoit quelques mesures de clémence afin de promouvoir la survie de la commune d’Ibanda.
Pour ce faire, certaines structures seront autorisées de rendre un service minimum (mais en nombre reduit de son personnel), notamment les structures médicales (hôpitaux, centres de santé, pharmacies,…), la presse, les agents de la MONUSCO, quelques agents humanitaires, les agents de l’ordre (policiers, militaires,…), les agents de la RVA, les agents de la TRABEMCO (en pleins travaux routiers), les agents de l’État qui oeuvrent à la frontière,…

Ce même arrêté précise que tous ces agents seront munis chacun de son badge ou alors carte de service.


Dans un point de presse tenu ce 30 mai, le ministre provincial de l’intérieur LWABANDJI, a fait savoir aux chevaliers de la plume qu’il est formellement interdit à toute personne, de courir le risque de déambuler dans la commune d’Ibanda du premier au 3 juin 2020. Celui qui tentera de transgresser cette mesure, se heurtera à la force des agents de l’ordre. “C’est vraiment imprudent et téméraire, déambuler sans motif valable dans la commune d’Ibanda durant ce temps fort de confinement“, le ministre provincial de l’Interieur dit-il.

Message du ministre provincial de l’intérieur sur le confinement de la commune d’Ibanda.

Il faut dire au terme de cette réflexion que ces propos du ministre de l’Interieur, et arrêté du gouverneur, ne laissent pas indifférents, les habitants de la commune d’Ibanda et la population de bukavu. La population trouve que la mesure est dure, car beaucoup de gens vivent grâce au pain qu’ils gagnent quotidiennement.

La mesure est dure, mais attendons voir les retombées“, la population dit-elle.

Ibanda est la commune administrative de la ville de Bukavu, elle heberge non seulement les bureaux administratifs (voire le gouvernorat provincial), mais aussi les grands magasins et super-marchés de la ville.

Déjà ce lundi matin, un silence absolu règne dans toutes les rues et sentiers de ladite commune.

Moïse BIN NGIMBI, à Bukavu.

Translate »