Retrait de la Monusco : Leila zerrougui ; “seul le gouvernement congolais peut demander à la Monusco de partir”

La cheffe de la Monusco Leila zerrougui, s’est exprimée, ce samedi 30 novembre à la presse, en marge de la visite de Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint de l’ONU, à Beni, sur les multiples manifestations organisées ces jours dans plusieurs villes du pays par les organisations et mouvements citoyens pour exiger le départ immédiat de cette mission onusienne.

Selon la Représentante, la mission est déployée en RDC par le Conseil de sécurité de l’ONU avec l’accord du gouvernement congolais et ne peut se retirer que si le gouvernement signifier cette demande.

“Si c’est la demande réelle de la population que la MONUSCO dégage, ça ne fait rien, mais elle ne sera considérée que si elle intervient au nom du gouvernement congolais, parce qu’il a le pouvoir de décider du mandat. On ne s’impose pas en RDC, on est déployé ici par le Conseil de sécurité, avec l’accord du gouvernement congolais. Si cette décision n’est pas voulue, ceux qui ont le pouvoir de décider, prendront la décision, a déclaré Leila Zerrougui”

Pour rappel, c’est après de nombreuses attaques et incursions enregistrées causant la mort à plus de soixante Civils à Beni, les manifestations ont été organisées notamment à Beni, Butembo, Goma et Kinshasa pour dénoncer la “complicité” avec les combattants ADF et “la passivité de casques bleu” face aux attaques répétitives dans cette partie du pays.

Prince Bagheni kassero.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *