Retrait de la Monusco : Guy Kibira ; “La Monusco se prépare déjà pour partir, et cela doit se faire de façon organisée”

Le président du conseil provincial de la jeunesse au nord Kivu a révélé à l’opinion publique ce que l’on voudrait écouter à ce moment où plus d’une personne ne cesse de décrire l’inertie de la mission onusienne à l’Est du pays depuis que les massacres de civils ont débuté à Beni Ville et territoire,
Au cours d’un point de presse tenu à Goma au centre de l’Union Nationale de la Presse du Congo, UNPC/Nord Kivu, ce lundi 2 décembre 2019, Guy kibira a précisé qu’après avoir échangé avec les cadres de casques bleu, la décision de partir ne s’est pas dissimulée dans tous leurs dires.

Par ailleurs, il a appelé toutes les couches de la population à soutenir les forces armées de la République Démocratique du Congo FARDC, pour que le succès soit trouvé à l’issue de toutes les opérations qui sont menées.

Nous voulons apaiser cela qui pensaient que la Monusco n’avait pas intérêt de quitter chez nous, après avoir approché cette Monusco, nous lui avons posé clairement le problème, pour dire que nous voulons la voir partir parce qu’elle ne fait pas ce que nous attendons d’elle, cette Monusco a répondu clairement à notre question, actuellement elle commence à se retirer dans plusieurs provinces, les effectifs de casques bleu sont significatifs dans les parties où il y a encore beaucoup de groupes armés, a t-il souligné.

Son départ est déjà en cours, que les gens s’apaisent

La Monusco a déjà envisagé de se retirer du territoire congolais mais cela doit se faire de manière organisée, et cela pour ne pas occasionner un vide qu’on ne saura pas géré, a fait savoir Monsieur Guy Kibira.

Soutien et accompagnement aux efforts de l’armée restent sollicités

S’exprimant en nationaliste, il ne s’est pas privé de louer les efforts des FARDC, Guy Kibira pense que la détermination qu’ont les militaires congolais feront que l’autorité de l’État soit restaurée dans toutes les entités et la sécurité de tous les citoyens sera possible: Avec ou sans partenaires, nos forces loyalistes sont plus que déterminées à éradiquer le phénomène ADF et autres groupes armés, c’est un motif de fierté, voilà pourquoi je profite de l’occasion pour appeler toutes les couches de la population à appuyer les efforts de l’armée pour l’amener vers le plein succès, nous n’avons qu’une armée, et nous ne pouvons pas la remplacer, nous devons en être fier et la pousser vers la victoire, a t-il chuté.

Pour rappel, ça fait déjà plus de deux semaines que la population réunie dans plus d’une structure exige le départ de la Monusco, des Sit-in et manifestation de colère sont en train d’être organisés dans plusieurs coins du pays pour condamner les massacres perpétrés à Beni ville et territoire tout en exigeant le départ de la mission Onusienne.

Prince bagheni depuis Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *