RDC-NORD KIVU : Ebola est-il une épidémie ou un business comme disent certains ?

Déclarée au Nord-Kivu depuis le 1er aout 2018, la maladie à virus Ebola est observée différemment par la population, les spécialistes dans le domaine de la santé disent que c’est une épidémie tandis que la grande partie des habitants continuent à penser que c’est un business qui avantage certaines personnes. Qui dit vrai entre ces deux camps ? un penseur libre s’interroge sur tout ce qui est fait dans le cadre de la riposte contre ce virus, il souligne que les moyens alloués pour cette fin, font autre chose et non c’est qui était voulu dans la prévision budgétaire, avant que les cas positifs ne soient signalés dans le Nyiragongo et en ville de Goma, plusieurs personnes qui ont toujours travaillé dans la riposte ont marché pour réclamer le payement de leur salaire. Comment faire travailler une personne pendant plus de 3 mois et vous ne lui donner pas son argent, puis vous vous attendez à des meilleurs résultats, permettez que je vous dise, il y a une megestion dans ce que vous faites. Après notre descente ce samedi 3 aout 2019 à la barrière entre le Rwanda et la RDC, nous avons observé les dispositifs d’hygiène de tous côtés, deux cotations ont été données à ces deux pays ; l’honneur pour un et le déshonneur pour l’autre.


Qu’est-ce qu’il y a bloqué la riposte dans mon pays, la Republique Démocratique du Congo ?
Les communautés ou soit ceux-là qui ont la commande de toutes les équipes de riposte. Une question qui divise encore le public ; certes chacun a sa part de responsabilités pour que la riposte produise de meilleurs résultats mais une chose est certaine, la megestion a déjà une ampleur dans cette affaire, ne me demandez pas les éléments de preuve, tournez le regard dans le pays voisin, la République du Rwanda, vous verrez comment sont les dispositifs d’hygiène, revenez au Congo, vous verrez les dispositifs d’hygiène qui ne sont pas de ce siècle malheureusement, tout est archaïque comme si c’est un seul citoyen congolais avec ses maigres mayens qui avait disponibilisé une centaine de tonneaux. « Le gouvernement congolais et les partenaires sont engagés pour mettre fin à cette épidémie » c’est la phrase relayée dans tous les medias, pratiquement le contraire s’observe sur terrain, le penseur ne ferme pas sa bouche, tout haut il dit ce qu’il voit d’anormal : pendant que les populations meurent du virus, une légèreté continue à gagner le terrain dans les chefs de décideurs, le voisins a tout modernisé pour attirer la population à se laver, chez moi le chef a tout économisé et a apporté à sa population de des citernes en plastique où l’on doit chaque fois mettre de l’eau pour que les financements soient justifiés. Une honte pour mon pays, pour le penseur, l’homme congolais n’a pas mérité ce qu’il vit, il mérite mieux que ça, ne vous demandez plus pourquoi les mesures communiquées à la population ne sont pas respectées c’est à cause de vous, tout est rejeté maintenant.
Qu’est ce qui soit être fait urgemment pour sauver la situation ?
Faites de la santé de la population une priorité et non vos ventres, l’histoire nous rappelle l’épidémie d’Ébola qui a touchée l’Afrique de l’Ouest et ce sont les spécialistes congolais qui sont partis maitriser la situation, aujourd’hui c’est votre pays, la RDC qui est touchée, pourquoi ne pas témoigner la même expertise et sauver les populations ? S’est questionné le Penseur.
En finissant, il est revenu sur la situation de Beni et la ville de Butembo, pour lui l’épidémie tue dans ces coins parce qu’elle a été politisée ; vous avez politisé Ebola jusqu’au point de priver la population de ces coins de leur droit civique qui était de participer aux élections présidentielles, après quelque mois je vous ai vu venir organiser les élections nationales et provinciales pourtant Ebola était toujours, vous êtes de sadiques à cause de vous, l’épidémie Ebola a plus d’une connotation, pour les uns c’est un business, c’est d’autres c’est une alibi pour accomplir sa préméditation politique, A chuté le penseur libre.

Prince Bagheni