Patrick Nkanga : « la dissolution de l’assemblée nationale est un jet sur la coalition dont l’essence est remise en cause »

Les propos qu’a tenus le président de la République à Londres sur la dissolution de l’assemblée nationale ne sont pas commentés dans une même voie, pendant que les uns orientent leurs réflexions dans cette même logique, d’autres réfléchissent dans le sens inverse. C’est le cas de Patrick nkanga qui, dans un message posté sur son compte tweeter ce lundi 20 janvier 2020 qualifie d’un jet de discrédit sur la coalition dont l’essence est remise en cause, le fait de parler d’une dissolution de l’Assemblée nationale, alors qu’il n’y a pas crise institutionnelle.

«Parler d’une dissolution de l’Assemblée Nationale alors qu’il n’y a pas crise institutionnelle, est un jet de discrédit sur la coalition dont l’essence est remise en cause. », A-t-il écrit sur son compte tweeter.

Pour rappel, le Chef de l’État Congolais, Félix Antoine Tshisekedi s’est exprimé devant la diaspora congolaise à Londres, la capitale britannique en marge du forum économique tenu au Royaume-Uni le dimanche 19 janvier 2020.

Dans son allocution, le Chef de l’État de la République Démocratique du Congo a fait savoir qu’il comptait mener son mandat à bout dans le cadre de la coalition Front Commun pour le Congo, FCC et Cap pour le Changement, CACH.

Par la même occasion, président de la République est revenu sur le malaise qui mine la coalition formée autour de lui et de Joseph Kabila Kabange, l’ancien président de la République.

Sur ce sujet, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a déclaré que ce malaise pourrait le pousser à envisager la dissolution du parlement pour procéder à des nouvelles élections législatives anticipées, question de solliciter une majorité parlementaire à même de l’aider à avoir le contrôle total de la situation.

Prince Bagheni, à Goma.