Nord-Kivu ; Une implication urgente du Chef de l’Etat dans la sécurisation de Beni et ses périphéries sollicitée par les élus.

Les honorables députés provinciaux élus dans Beni ville et territoire attire l’attention du chef de l’Etat et demande son implication pour que les populations qui vivent dans leur circonscription électorale recouvre la paix, dans une déclaration rendue publique ce mercredi 24 juillet à Goma 2019 ces représentants de la population affirme que l’implication du président ferait que la situation sécuritaire de cette partie nord de la province soit améliorée.

Pour eux, l’ampleur de l’insécurité dans ce coin du pays qui est une menace sérieuse qui devrait être traitée avec tout le sérieux possible, continuer à prendre cette question à la légère reste une attitude qui malheureusement sacrifie les paisibles citoyens, ainsi il demande au chef de l’Etat et autres partenaires à s’approprier l’éradication de tous les groupes armés qui ne cessent de faire la loi au Nord Kivu et particulièrement à Beni et ses périphéries  ;  nous demandons au président de la République Felix Antoine Tshisekedi qui est le garant de la Nation  de considérer la situation de Beni comme une menace à l’intégrité territoriale , de s’impliquer personnellement pour que la PAIX soit durable dans cette partie du territoire national qui depuis 2010 reste le terrain des atrocités perpétrées par les groupes armés et particulièrement les ADF-NALU, a poursuivi Me Saidi balikwisha un parmi ces honorables.

Apres avoir reconnu les efforts des éléments de l’ordre, ces honorables députés demandent à ceux-ci d’adopter de nouvelles stratégies pour que l’ennemi soit anéanti et que la population recouvre la paix ; nous reconnaissons les efforts des FARDC, néanmoins nous leur demandons  de multiplier les stratégies et parvenir à vaincre l’ennemi qui n’a jamais été fort mais a toujours profité d’une certaine lenteur et la passivité qui seraient signalées du coté de de notre armée.

Toutes les couches de la population, les partenaires et autres décideurs appelés à apporter leur contribution.

Conscients de l’affirmation selon laquelle la paix est une affaire d’une seule personne, ces honorables ont demandé à toutes les couches de la population de rester en collaboration permanente avec l’armée, aux partenaires de témoigner une contribution de près pour endiguer cette insécurité ; il y a de partenaires qui nous viennent en aide pour riposter contre la maladie à virus Ebola, nous leur demandons de faire la même chose pour que les massacres cessent dans la région de Beni, que la population continue à collaborer avec les forces armés de la République.

Rappelons que cette déclaration intervient après la nouvelle incursion des ADF qui a été signalée la nuit du lundi 22 à mardi 23 juillet à kamango, Iringeti, Mangboko, maimoya, kasana et à Oicha et a occasionné la mort d’une vingtaine des personnes et autres disparus.

Prince Bagheni