Nord-Kivu : les prestataires de santé à Eringeti sont victimes de plusieurs menaces de la part des FARDC

Ceux-là qui œuvrent dans le centre de santé d’Eringeti font face à plusieurs menaces de la part de certains éléments FARDC, grâce la décente qu’a réalisé l’honorable Jean Paul Paluku Ngahangondi sur place ce dimanche 25 août 2019 ces prestataires de la santé lui ont donné un cahier des charges, et pour eux la priorité reste la sécurité dans cette Zone.

Nous sommes contents de votre arrivée ici chez nous, les problèmes sont énormes, actuellement nous faisons face à plusieurs menaces de la part de certains militaires, ils nous font ces menaces sur téléphone, cela fait que nous puissions vivre comme si nous ne sommes pas sur notre propre territoire, chaque fois quand ça sonne 18h, nous cherchons comment nous cacher parmi les populations pour que nous ne soyons pas vus, et quand nous partons, ici à l'hôpital personne ne reste, la vie de nos malades devient en danger, a précisé l'infirmier Titulaire Jonas.

L’insolvabilité des malades devient une deuxième menace pour cette structure sanitaire.

Dans leur cahier des charges présenté à l’honorable Jean Paul Paluku Ngahangondi, ils ont sollicité son implication pour que les autorités puissent tourner leur regard vers ce centre de santé : le travail n’avance pas, le taux d'insolvabilité de nos malades est excessif, vous voyez, ce sont les positions militaires qui nous entourent, cela fait que nous puissions avoir une grande partie de malades qui sont des femmes et enfants de militaires, chaque fois quand ces militaires constatent que leurs épouses viennent de recevoir les soins, ils crépitent de balles pour que leurs épouses prennent fuite, la zone de santé est perdante dans tout cela, nous espérons que vous serez notre porte-parole à l’organe délibérant et nous obtiendrons des solutions idoines à toutes nos difficultés, a-t-il poursuivi.

Après avoir reçu ce cahier des charges, l’honorable Jean Paul Paluku Ngahangondi a promis à tous ces prestataires qu’il fera de tout son mieux pour que des mesures importantes pouvant sauver la situation soient prises par les décideurs: je vous félicite d’avoir enduré, en dépit de cette situation sécuritaire, vous êtes toujours au service de malades, je vous ai entendu largement, étant élu de ce territoire, je fais de vos problèmes, mes problèmes, vos souffrances, mes souffrances, nous allons y travailler, restez confiants la solution sera trouvée dans un futur proche. A-t-il indiqué

Prince Bagheni depuis Oicha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *