Nord-Kivu : Les conséquences des actes odieux des ADF sont palpables dans le territoire de Beni

Les atrocités perpétrées par les rebelles ADF depuis plusieurs années dans la région de BENI ont plusieurs conséquences, les populations fuient leurs maisons et se réfugient dans les autres endroits plus ou moins sécurisés, cela influe négativement sur l’évolution de la zone et empêche les investisseurs à y travailler.

À notre première arrivée à Beni ce mercredi 14 août 2019 vers 10h20, nous nous sommes imprégnés de cette situation, une partie dénommée Ngite se trouva sur le long de la route, entre Beni ville et Mavivi est inhabitée, les maisons sont déjà abandonnées par la population, les herbes poussent déjà dans les portes de ces maisons, rien ne s’effectue plus sur place comme activité.

Les premières informations renseignent que c’est suite aux massacres de civils par les ADF que toutes ces maisons ont été abandonnées il y a plus de deux ans.

Ngite est près de Mavivi, la base de la MONUSCO se trouve à Mavivi, comment les gens ont peur d’habiter Ngite pourtant les casques bleus de la MONUSCO sont leurs voisins ?

Tout le monde aimerait avoir une explication sur cette question, mais le bilan de la mission onusienne dans cette partie du pays ne peut pas motiver cette population à habiter ce coin ; les rebelles nous tuent jour après jour, tu me demandais par rapport à Ngite, si tu vois que l’on a tué les membres de ta famille, toi on te laisse, est ce que tu peux encore rester dans cette maison, je pense non, c’est le cas de Ngite, les gens ont pris fuite avec raison, oui c’est près de la MONUSCO mais la population ne fait pas confiance à cette Monusco, les rebelles égorgent, massacrent la population pendant qu’elle est là, alors tu penses vraiment que les gens peuvent revenir là-bas ? A signifié un citoyen lambda de Beni Oicha sous anonymat.

Par Prince Bagheni / Beni Oïcha