NORD-KIVU : l’appropriation des mesures de riposte par la population ferait que la maladie à virus Ebola soit éradiquée, dixit JEANNETTE MAPERA

Les activités de riposte de la maladie à virus ebola doivent être appuyées par toute la communauté et cela fera que les morts ne soient plus enregistrés dans les zones où cette maladie a été déclarée, les propos sont de JEANNETE MAPERA KAVIRA élue de lubero déclarés au cours d’une interview nous accordée ce lundi 13 MARS 2019


Cette élue de lubero pense que la propagation de ce virus est plus amplifiée par l’indifférence et le sabotage qui seraient constatés dans le chef de la population: La chose urgente à faire est de demander à la population de s’approprier toutes activités de riposte, je crois que les discours électoralistes, les discours de la campagne sont vraiment dépassés, il faut qu’aujourd’hui les habitants comprennent que nous sommes en danger d’extermination, pas par les armes mais par la maladie à virus ébola, cette maladie tue plus que toutes les armes du monde, faire cinq jours sans riposte c’est multiplier le cas de décès dans plus d’une famille, a-t-elle souligné
La prudence doit être affichée par tous les habitants de la province du NORD-KIVU.

Parlant des attitudes à observer par la population pour faire face à ce virus, elle a signifié que le déplacement de populations pourrait favoriser une propagation de cette maladie, d’où la nécessité de respecter toutes les pratiques d’hygiènes ; ebola a été signalé dans le grand nord mais les populations continuent à se déplacer dans les autres coins, il y a des trafics commerciaux entre beni, butembo et Goma , et si les dispositifs hygiéniques ne sont pas respectés ce virus continuera à gagner un grand terrain, chaque fois qu’il y a de véhicules qui arrivent à Goma en provenance des milieux où le virus a été déclaré, cela m’oblige de vous affirmer que tous sommes concernés par les activités de riposte,
De façon pratique, qu’est-ce qui doit être fait ?
L’élue de lubero n’a pas dissimulé ce qu’elle pense être la solution idoine à cette situation, pour elle l’important ne pas de s’entra-accuser plutôt d’orienter les efforts dans une même direction pour obtenir gain de cause: quand on voit une maison qui brule, point n’est besoin de se demander qui a mis le feu, comment se fait-il que la maison brule, je pense que la bonne résolution sera de voir comment éteindre le feu, c’est seulement après, que l’on va chercher à savoir qui a mis le feu, le munande est en train de mourir de sa belle mort, arrêtons toutes les attitudes qui freinent les actions de ripostes, que tout le monde soit membre de ces équipes de ripostes, ce n’est pas seulement l’argent qui doit être regardé, oh tel reçoit une somme importante dans cette riposte, pourquoi pas moi ? ces genres de questionnements sont à décourager, nous devons adopter la logique de soutenir les actions de ripostes, d’après tout ebola ne choisit personne, tout le monde peut être contaminé a-t-elle souligné
Il sied de signaler que les activités de riposte contre la maladie à virus ebola ont repris timidement depuis le vendredi à butembo suite à la résistance de la population observée sur place et l’attaque de cette ville par des éléments MAIMAI à l’intervalle de la semaine dernière

PRINCE bagheni


Translate »