Nord-Kivu : la Lucha qualifie de ”mensonger” le communiqué des FARDC, accusant ses membres de se rallier à un groupe Maï-Maï à Nyamilima

Au cours d’un point de presse tenue à Goma, ce Mardi 5 mai 2020, le mouvement citoyen lutte pour le changement (Lucha), a répondu au communiqué de l’armée loyaliste accusant leur section de Nyamilima de se muer en un groupe armée.

Pour ce mouvement citoyen, ces accusations sont fausses et dénouées de tout fondement contre les militants de cette section qui sont victimes d’une forte répression depuis plusieurs semaines en raison de leur mobilisation pour les droits des populations locales.

Revenant sur les faits antérieurs, Espoir Ngalukiye un parmi les militants, a indiqué que, c’est depuis février 2020 que la section de Nyamilima mène des activités pacifiques pour demander une démarcation participative du Parc National des Virunga et permettre à la population d’accéder à leur champ que l’ICCN aurait illégalement incorporé dans les limites du parc dans un processus de délimitation unilatérale et policière.

À lui de poursuivre que, toutes les actions menées par la section de NYAMILIMA et auxquelles la population a largement participé ont toujours été non-violentes quoique souvent réprimées par les forces de sécurité et parfois les éco-gardes de l’ICCN.

”’Nous avons su insuffler une dynamique non violente dans cette région du pays qui a vécu plus de deux décennies de conflits armés, où sont encore actifs des nombreux groupes armés et où, souvent faces à des nombreux abus, les jeunes étaient fortement tentés de rejoindre ces groupes négatifs” Rappelle t-il.

L’armée a t-elle été manipulée ?

Ce mouvement s’est dit surpris d’apprendre toute ces accusations, pour lui, la présence de la Lucha à Nyamilima dans le Rutshuru reste bénéfique pour la population.

”Plutôt que d’être combattue et vilipendée, la présence de la Lucha dans cette partie du pays devrait être encouragée par les autorités locales et provinciales dans les efforts de pacification à travers cet engament citoyen non-violent.

Dans ce sens, la Lucha estime que la déclaration de l’armée est dangereuse et irresponsable en plus d’être mensongère”’ a martelé Espoir Ngalukiye.

Il a été noté que dans la même agglomération, certains cas d’attaque contre les clôtures installées par l’ICCN ont été signalés. ”La LUCHA n’est pas liée de près ou de loin à ces dernières,” a t-il indiqué.

Pour rappel, dans le communiqué de presse N°01/20 du 04 mai 2020 des FARDC signé par le commandant secteur ad intérim de l’opération Sokola II, le Général Yamba Kabangu Willy, la Lucha, section rurale de Nyamilima, a été accusée d’être « en connivence avec le groupe Maï-Maï AFRC ». Et, dans ce communiqué, il a été demandé aux concernés à revenir au bon sens le plus vite possible, pour ne pas être sur la liste de ceux là qui doivent être traqués par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Prince Bagheni

53 thoughts on “Nord-Kivu : la Lucha qualifie de ”mensonger” le communiqué des FARDC, accusant ses membres de se rallier à un groupe Maï-Maï à Nyamilima

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »