NORD KIVU-GOMA : Quelques jours nous séparent de l’effectivité de la grande célébration dénommée YESU NJO WA BIEN

“Les préparatifs de la grande célébration dénommée YESU NJO WA BIEN, en français c’est Jésus qui est bon prévue pour le samedi 28 septembre 2019 en ville de Goma évoluent à une vitesse de croisière, au cours d’un échange accordé à citizensmag ce samedi 21 septembre 2019, le président Roger Bagheni de Act live youth for Christ, l’organisation qui présente cet événement a signifié au grand public que tout est déjà réuni pour rendre effectif cet rendez vous spirituel, parlant de l’aspect technique, il a indiqué que les artistes et groupes musicaux qui vont prester ce jour, continuent à faire des répétitions pour qu’ils soient en même d’émerveiller ceux et celles qui pourront répondre présent à ce rendez-vous et surtout les amener dans la présence du Seigneur”

Les préparatifs évoluent bien, nous avons déjà adressé des lettres à des autorités pour que nous puissions travailler en toute quiétude, l’activité est artistique et sera tenue dans une concession de l’école conventionnée catholique, la mairie est déjà informée, la coordination des écoles catholiques a été informée également, nous avons déjà lancé des affiches partout, l’étape présente concerne la communication, nous avons besoin qu’une personne rehausse de sa présence le jour de l’activité, et qu’ensemble nous puissions témoigner, YESU NJO WA BIEN, a t-il souligné.

Qu’est-ce qui justifie cette mixité entre l’ancienne et la nouvelle génération dans la sélection ?

En apportant les éléments de réplique à la question, il a indiqué que dès le départ, l’équipe organisatrice ne s’était pas rendue compte de cet aspect, c’est à partir de commentaires qui sont toujours donnés par les observateurs que cet aspect des choses a été constaté ; nous au départ quand on planifiait l’activité on ne voyait pas des générations, nous avons sélectionné les artistes avec une seule orientation, qu’ils soient des hommes ou des femmes sauvés, nous nous sommes rendus qu’il y a ceux qui ont commencé un peu avant dans la carrière musicale et ceux qui n’ont pas besoin beaucoup d’années à partir de ce que les autres nous disent par ci par là, d’après tout, nous servons un Dieu des générations, que tu commences avant ou après, tu vas passer mais l’œuvre de Dieu va rester, a t-il répondu.

Les organisateurs ont plus d’une attentes pour ce présent événement.

Tout ce que Dieu a fait, c’était pour le salut d’une âme et nous aussi tout ce que nous visons c’est pour plaire à Dieu, après avoir reçu Jésus on doit toujours communiquer la vie, nous savons qu’un jour nous allons quitter ce corps, en laissant Jésus Christ nous trouver, nous nous sommes retrouvés juste en lui et nous avons commencer à goûter cette expérience, et quand nous regardons là qu’il nous tiré, et là où nous sommes aujourd’hui, cela nous donne une espérance et nous nous disons que nous allons quelque part, c’est de là même que notre thème YESU NJO WA BIEN est venu, nous pensons que les gens pourront témoigner encore une fois leur appartenance en Christ. A t-il indiqué.

En organisant pareil événement, qu’est ce que l’organisation a toujours gagné?

L’évangiliste Roger Bagheni n’a pas dissimulé les éléments de réponse, tout ce qui est fait par la structure reste une preuve de reconnaissance : la plupart de fois quand nous nous regardons, nous nous posons la question, si ce Jésus là ne nous avez pas rencontré qui est ce qu’on serait devenu ? Cette activité pour nous, c’est une action de grâce, nous voulons plaire à Dieu, nous voyons les gens qui sont dans le monde, ils toujours dépenser beaucoup d’argent pour le péché c’est à dire leur mort, mais les enfants de Dieu ne font pas beaucoup en terme de dépenses pour la gloire de Dieu, notre satisfaction est parfaite quand nous l’avons de la part du Seigneur, a t-il répondu.

En finissant il a lancé un appel à toute la population de Goma à venir participer à cet événement spirituel: on veut que tous les habitants de Goma soient avec nous, les artistes qui sont sur l’affiche c’est juste un échantillon, si chaque personne qui respire aujourd’hui pouvait s’arrêter et essayer un peu de réfléchir sur sa vie, sur son histoire, son passé, elle pourrait également conclure comme nous autres en disant que YESU NJO WA BIEN, nous voulons que les cœurs de gens soient touchés, que tout le monde soit avec nous, pour qu’ensemble puissions témoigner notre appartenance à Jésus Christ. A t-il chuté.

Prince bagheni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *