NORD-KIVU EBOLA: Les communautés ont un rôle à jouer dans la riposte contre la maladie à virus Ebola

Dans l’optique de solliciter auprès de la population l’appropriation du projet NAITIKA-NAJIKINGA-NAKINGA, en français j’accepte, je me protège et je protège, le club RFI Goma a réuni les représentants de différentes tribus dans le territoire de Nyiragongo ce vendredi 6 septembre 2019,

Pendant plus de deux heures, tous les intervenants sont revenus sur les attitudes à adopter pour vaincre ce virus mortel, les participants ont à leur tour déclaré en leur langue maternelle de s’approprier toute initiative orientée dans la riposte et de sensibiliser leur entourage.

Docteur Dan kakuku facilitateur dans cette activité, a d’abord encouragé le club RFI Goma a continué dans ce sens pour amener les différentes couches de la population  à être actrices dans cette riposte, pour lui l’ignorance d’une épidémie reste un danger permanent pour la présente et la future génération : nous sommes venus ici appuyer l’activité de la sensibilisation sur la maladie à virus Ebola organisée par le Club RFI, ce sont les représentants de communautés qui sont venus  écouter, et nous pensons qu’à leur tour, ils feront une large diffusion, nous avons briffé ceux-ci pour ce qui concerne les généralités sur la MVE, les attitudes à adopter pour se protéger, nous pensons que ce qui a toujours aggravé la contamination c’est l’ignorance, nous devons lutter contre cette ignorance. A-t-il souligné.

La lutte contre cette épidémie est une affaire de tout le monde.

Pour le Dr Dan kakuku, la riposte n’est pas à laisser à une catégorie des personnes, les différentes couches de la population doivent continuer à témoigner leur implication pour que ladite épidémie soit vaincue une bonne fois pour toute : cette épidémie n’épargne personne, elle tue tout le monde sans pitié, voilà pourquoi nous nous disons que tout le monde devrait s’y impliquer, les orientations qui sont données par les agents et les organisations qui se sont lancés dans la riposte doivent être communiquées à toutes les autres personnes, nous devons arriver à un niveau où nous nous félicitons d’avoir vaincu cette épidémie mortelle.

Il y a de cela un mois, un cas positif était signalé ici dans le Nyiragongo, deux autres personnes dans cette même famille ont été contaminées, une personne était morte mais les deux autres étaient guéries grâce à l’intervention rapide de l’équipe de riposte, nous avons intérêt à observer toutes les mesures d’hygiène et autres pratique qui s’orientent dans le cadre de la prévention. A-t-il souligné

Pour Bahati Baziraki Édouard administrateur AI dans le territoire de Nyiragongo, cette sensibilisation qui s’est effectuée à l’endroit des représentants de différentes tribus pourra produire plusieurs fruits dans la société ; nous sommes heureux de voir que le club RFI est venu vers nous pour sensibiliser les représentants de différentes tribus de ce territoire, ceux-ci vont partir élargir les informations, toutes leurs maisons seront informées, nous avons espoir que nous parviendrons à vaincre cette épidémie mortelle et c’est à partir d’une appropriation de toute la riposte par les membres de la communauté, A-t-il chuté.

Prince Bagheni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *