Nord-Kivu/Covid-19 : Une quarantaine des journalistes et leaders communautaires capacités par le Club RFI-Goma

Un formateur en train de dispenser la matière aux participants. Photo Prince B.

Ils étaient plus de quarante (40), journalistes et leaders communautaires venus de plusieurs endroits dans la province du Nord-Kivu, qui ont été capacités dans un atelier organisé par le club RFI-Goma, du 21 à ce mercredi 23 septembre 2020, à l’hôtel JERRYSON à Goma.

Durant trois jours toutes les matières ont tourné sur la communication médiatique et gestion des rumeurs en temps de crise sanitaire.


Maître Bashwira Zacharie, président du club RFI Goma et coordonnateur du projet Naitika-Najikinga-Nakinga (j’accepte, je me protège et je protège), a précisé que cette formation a été organisée pour que les journalistes puissent apprendre des approches leur permettant de reconnaître les fake news, et seulement diffuser les informations vérifiées.

Et ce dans l’objectif de décrocher une appropriation communautaire des actions humanitaires et du gouvernement en cette période où l’humanité est secouée par la covid-19. Il était aussi question d’apprendre aux journalistes la gestion de la grille des programmes, la priorisation des informations, les techniques et approches journalistiques pour filtrer les informations etc

Par ailleurs, il s’est félicité de voir que tous les participants ont été intéressés par les matières dispensées par les différents intervenants. Rappelons que parmi les intervenants on avait un médecin, un expert en journalisme et un expert en communication.

”Je suis satisfait de la participation active de tout le monde. Depuis trois jours les participants ont montré un intérêt pour ce qui est de la thématique choisie, et j’espère que tous les participants vont contribuer à lutter contre les rumeurs et donner la bonne information”, a-t-il indiqué.

En outre, maître Bashwira Zacharie a précisé que ceux là qui ont pris part à cette formation, savent désormais là où ils peuvent avoir la bonne information, la façon de transmettre cette information reçue, et comment détruire les rumeurs dans la cité

Enfin, les participants ont vivement recommandé au Club RFI, de faire un Lobbying au près de l’ambassade de France, qui est le bailleur du projet NAITIKA NAJIKINGA NAKINGA, afin d’entendre la formation à l’intention d’autres journalistes et leaders communautaires de BENI et BUTEMBO, car c’est dans cette zone qu’on trouve les résistances farouches et le berceau des rumeurs.

Prince Bagheni à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »