Nord-Kivu/Covid-19 : Ce qui justifie le non respect des mesures d’hygiène dans certains marchés de Goma

À Goma comme partout ailleurs au pays, le respect de mesures édictées par les autorités continue à poser problème. Bien que les écoles, universités et églises sont fermées, le constat est que les gens continuent se trouvant dans les centres commerciaux, font comme c’était jadis.

Outre le rassemblement qui n’est pas évité par ceux-ci, on découvre que les règles d’hygiène n’y sont pas aussi respectées.


Lors d’une descente au marché Maman Olive Lembe de Goma, ce jeudi 2 avril 2020, l’on a remarqué que les dispositifs pouvant aider pour les lavages de mains ne sont pas toujours installés et quelques sots installés depuis la période d’Ebola ne sont pas d’usage.

La distance d’un mètre n’est pas mise en application, par toutes les personnes qui exercent leurs activités commerciales dans ce marché, il y a lieu de dire que toutes ces personnes, librement et volontairement se laissent exposer à la contamination de la pandémie du Coronavirus.

Ivan Nkinzo, un jeune du quartier katindo qui s’est confié à citizensmag ne redoute pas le pire, selon lui, la population ne pratique pas toutes les mesures par ignorance de la présente menace qui est le Covid 19.


“Chez nous la situation est grave et sans doute deviendra encore plus grave, car le premier problème qu’on a, la population ne connaît pas l’ampleur de la menace actuelle… Mis à part ça, les gens sont obligés de sortir tous les jours, beaucoup de familles vivent au taux du jour, dans beaucoup de quartiers les gens n’ont pas des robinets dans leurs parcelles et donc ils ne peuvent que sortir pour aller s’approvisionner. si l’Etat n’intervient pas, on devra alors s’attendre au pire“ A t-il indiqué à citizensmag

Par ailleurs, dans toutes les rues de la ville de Goma, on observe le rassemblement des jeunes qui ne respectent pas la distance demandée et le nombre limité.

Les gens continuent à se rapprocher et se serrer les mains sans tenir compte de la gravité de la maladie.

Pour rappel, après l’annonce du deuxième cas positif dans la ville de Goma, plusieurs s’élèvent et plaident au près du gouvernement provincial pour que soit suspendu tout mouvement de la population de la ville vers l’intérieur de la province et cela pour limiter la propagation de la maladie.

Michel Musondoli


Translate »