L’une des pensions de retraite les plus chères de l’histoire, Joseph Kabila

Arrivé au pouvoir après la mort du Mzee Laurent-Désiré KABILA, Joseph KABILA KABANGE était Président de la République Démocratique du Congo depuis 2001 jusqu’au 24 janvier 2019. Son règne a longtemps était émaillé de crises de tout genre sur tous les plans : sécuritaires, humanitaires, économiques, sanitaires, sociales, diplomatiques etc. mais cela n’a pas empêché au 4e Président de la RDC de laisser planer le doute pendant longtemps sur ses intentions de quitter le pouvoir comme la Constitution de la République le prévoit (l’article 70 de la Constitution de la RDC dispose que le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois).
En effet, le deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila expirait en principe le 19 décembre 2016, mais faute d’organisation des élections dans les délais, ce mandat a été prolongé de deux années de plus. Les élections se sont finalement tenu in extremis et dans des conditions chaotiques le 30 décembre 2018. En janvier 2019, le 24 plus précisément, l’on assiste à la première passation pacifique du Pouvoir en RDC entre Joseph KABILA KABANGE et Felix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Cependant, avant de céder le pouvoir, Joseph KABILA a eu le temps de s’octroyer une pension de retraite et différents avantages de tout genre qui devraient garantir son bien-être une fois qu’il ne serait plus Président de la République. Ses vœux ont été matérialisés par la loi n°18-021 du 26 juillet 2018 portant statut des anciens Présidents de la République élus et fixant les avantages accordés aux anciens chefs de corps constitués. Cette loi octroie aux anciens Présidents de la République élus une pension spéciale, une allocation annuelle pour services rendus, des soins de santé, une rente de survie et de retraite, une garde rapprochée et d’autres traitements complémentaires tout ceci à charge du Trésor public (du contribuable congolais).
Un beau jour, une photographie des titres de Paiement transférés à la Banque Centrale du Congo (BCC en sigle) a fuité et a immédiatement fait le tour de la toile. L’information n’ayant jamais été démentie et certains habitués du système ayant attesté de l’authenticité de la photographie, on peut donc affirmer que les informations contenues sur cette photo sont vraies.

Les titres de paiement pris en photo font état d’une somme de 430 000 dollars américains et une autre somme de 250 000 dollars américains versés à titre de paiement au Président honoraire de la République. La première somme est versée à titre d’autres avantages et la seconde est versée à titre de pension spécial pour le mois de février 2019. Ça fait donc au total une somme de 680 000 dollars américains versé à l’ancien Président de la République démocratique du Congo.
Ceci est une somme folle si l’on considère le fait que le budget de la RDC pour l’exercice 2019 est d’un peu plus de 6 Milliards de dollars américains ; qu’en RDC le salaire minimum est de moins de 100 dollars américains ; que selon un rapport de la Banque Mondiale en 2015 la RDC figure parmi les 5 pays qui concentrent à eux seuls plus de la moitié des pauvres dans le monde (il s’agit de l’Inde, du Nigéria, de l’Ethiopie, du Bangladesh et bien sûr de la RDC) ; que dès l’entrée en fonction du nouveau Président de la République élu une grogne social généralisée est née dans le pays (En effet, plusieurs agents de plusieurs services de l’Etat ont manifesté pour dénoncer des arriérés de salaires allant de 2 à plus de 20 mois pour certains). Mais pendant ce temps, l’ancien Président Kabila lui recevait 680 000 dollars en espèce pour son premier mois entant que Président honoraire d’un pays qu’il a dirigé pendant 18 ans, années pendant lesquelles il s’est considérablement enrichi (rapport de la RFI publié en 2016 révèle que le clan KABILA possède une fortune estimée à plus de 20 Milliards d’Euro ).
Pour info, la Constitution de la RDC prévoit en son article 104 que les anciens Président de la République élus sont de droit sénateur à vie et qu’à ce titre ils bénéficient de tous les avantages liés à cette fonction, à vie.

par Jules-Alphonse S.VARONDI


Translate »