Journée mondiale du rire : quel avenir pour l’humour à Goma ?

A la veille de la commémoration de la journée mondiale du rire, prévue pour ce dimanche 3 MAI 2020, l’humoriste et initiateur de ‘Goma rire festival’, Mwami Balan a fait savoir à l’opinion que l’humour a une place de choix dans le vécu de la population.

Parlant de la ville de Goma, il a indiqué que les humoristes de cette ville touristique se démarquent chaque jour qui passe. Chose qui, selon lui, fera que Goma soit une référence humoristique au niveau mondial dans un futur proche.  « Goma, c’est la ville touristique, dans 10 ans, la ville sera appelée, capitale du rire » précise t-il.


Par ailleurs, il a souligné que l’humour a une grande place au Nord-Kivu, qui selon lui reste une réponse aux affreux de la guerre qu’a connu la partie Est de la République Démocratique du Congo

«Nous avons vécu plusieurs moments de guerres et de conflits, plusieurs moments de maladie, voilà pourquoi nous avons mis nos activités humoristiques ici à Goma, pour permettre aux gens de sourire malgré le passé inquiétant. Le rire, d’abord c’est une approche thérapeutique, nous apportons du bonheur, les sourire dans le cœur des gens ;  les gens voient leur bon futur garce au rire », A-t-il souligné à citizensmag

Les défis sont multiples pour ce nouvel art à Goma

« Depuis un temps, j’ai compris que les gens ne connaissent pas l’humour, il parait comme un art méconnu dans le chef de la population. C’est à 2017 que l’humour a été officialisé à Goma, et à 2018 nous avons organisé la première journée international du rire ici à Goma, par des petits sketch nous faisons comprendre aux gens le coté positif de l’humour et petit à petit ils arrivent à nous comprendre » a-t-il répondu, à citizensmag avant de souligner qu’il y a un lendemain promettant pour ce nouvel art dans la capitale de la province du Nord-Kivu.

« Dans 10 ans, nous pensons que l’art de Goma sera une référence partout au monde,  la ville est touristique mais d’ici là elle sera appelée ‘ville du rire’, notre festival Goma rire sera, dans dix ans parmi les plus grands festivals du monde » a-t-il rassuré.

Les débutants dans l’humour doivent endurer

En finassant, il a demandé à tous ceux qui sont débutants dans l’humour à ne pas se lasser, plutôt croire à l’avenir, qui s’annonce d’ores-et-déjà promettant.

« Quand on a commencé, ce n’était pas facile, on écrivait, moi j’ai plus de 10 cahiers où il y a tous mes exercices, cet art exige le travail, on est des médecins de nos spectateurs voilà pourquoi nous devons plus travailler pour les amener à sourire et oublier les problèmes de la vie », A-t-il chuté .

Prince Bagheni

Translate »