Goma: Treize militants de la Lucha sont transférés à la prison centrale de Goma, dit Munzenze après avoir passé un Sit-in à la maison airtel

Sur ordre du procureur général de la République du parquet de Goma, les 13 militants de la Lucha qui étaient détenus depuis le mercredi 18 sept 2019 viennent d’être transférés à la prison centrale de Goma dit Munzenze, ce vendredi 20 septembre 2019, leur péché est d’avoir passé un Sit-in pacifique à la maison de communication Airtel, pour réclamer l’amélioration des services qu’offre cette société à ses abonnés.

Les 23 autres militants qui ont été arrêtés le jeudi 19 sept sur ordre du commandant job Alisa croupissent encore au cachot de la PSPFE et n’ont pas encore été auditionnés par le parquet de Goma.

Le transfert de ces militants à la prison centrale de Goma, obligerait certains analystes à dire que le procureur général de la république près du tribunal de Goma a donné raison à la maison Airtel qui viole sciemment les droits civiques des citoyens en boycottant toutes les réclamations de ses abonnés pour ce qui est de la qualité jugée médiocre de ce réseau.

Manifester pacifiquement n’est-il pas un droit ? Et qu’est ce qui coûterait à la maison de communication Airtel de répondre à toutes les doléances présentées par les militants de ce mouvement citoyen ? citoyen lambda s’intérroge.


Signalons que Le total des militants arrêtés est 36 dont 4 filles. La libération immédiate et sans condition de ces militants reste la demande de leurs compagnons.

Prince bagheni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *