ADs

CitizensMag

Informer, intéresser, impacter

Goma: Lutte contre les violences sexuelles, une réussite pour CDDF

CDDF comme Club de Défenseurs de Droits de la fille fut crée le 10 novembre 2010 à Goma par Salama Jocelyne Sacerdoce; une campagne du club de défenseurs de droits de la fille “CDDF” dans une manifestation culturelle ce Dimanche 4 novembre dans la promotion de droits de la fille victime du viol.Cela a fait exactement une semaine que CDDF a lancé la campagne “Mon corps m’appartient” dans la ville touristique de Goma à travers certaines écoles notamment l’Institut Mikeno Islamique, Isulu, Sayuni dans l’objectif de vulgariser les droits de la fille et prévenir en luttant contre les violences sexuelles faites à cette dernière.

Dans cet optique, les jeunes filles et garçons ont été réunis autour des activités culturelles dont tout participant a été intéressé par la poésie, la danse, le chant, la comédie, défilé à l’africaine et quelques discours des élèves qui sont nominés selon leurs contenus.“Un immense travail a été accompli, en diminuant le taux de viol dans notre pays, notre continent ainsi que dans le monde entier. J’aimerai remercier Jocelyne Salama Sacerdoce fondatrice du club de défenseurs de droits de la fille pour son courage et le combat qu’elle continue à faire pour la promotion des droits de la fille et soutien aux survivantes de viol. Nous remercions TIDES foundation et Women’s have wings pour le prix à notre fondatrice pour son courage et ont permis que cette campagne se réalise.”
Carine Kananga Sacerdoce, Coordonatrice CDDF

 

7 thoughts on “Goma: Lutte contre les violences sexuelles, une réussite pour CDDF

  1. Bravo à l’équipe CDDF pour la lutte qu’elle mène contre les violences faites à la gente féminine et surtout à la jeune fille
    Félicitations à la Cordo Carine

  2. Bonjour CDDF. c’est avec honneur que je salue cette initiative de lutte contre les violences sexuelles faites aux filles. Tout congolais qui a un coeur fragile ne peut pas passer sans laisser un commentaire d’encouragement dz cette initiative. Nous sommes appelés à combattre, à lutter contre ce fléau qui ronge notre société congolaise. Malgré les situations socio-économiques, politiques, environnementales,… Nous sommes appelés à combattre et à transmettre ce message à travers le monde entier afin de banir cet acte de barbarie fait aux filles. Je remercie Carine Kan Sacerdoce qui m’a envoyé ce lien afin d’y réagir entant que citoyen Congolais. Je vous en prie et courage

  3. Pour mettre fin à l’esclavage sexuelle des filles et des femmes des pays du tiers monde demande plusieurs tactiques notamment la vulgarisation que fait notre sœur Jocelyne Salama sacerdoce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *