Goma : Les jeunes doivent être informés des missions et attributions des députés pour qu’ils soient à même de les évaluer régulièrement.


Le rôle du citoyen et des élus du 30 déc 2028; c’est la question qui été au centre du forum qui a réuni Une centaine de jeunes de la commune de Karisimbi ce mercredi 15 mai 2019 sous le leadership de l’organisation Non Gouvernementale CONGO DEMOKRASIA.
Pour Landry Ilunga président du conseil communal de la jeunesse de Karisimbi, il était important de réunir ces jeunes et leur parler du rôle qu’ils doivent jouer en tant que citoyens et de la mission de tous les représentants de la population à tous les niveaux: les jeunes doivent savoir le rôle qu’ils sont appelés à jouer, cela leur donne une facilité d’être acteur de l’émergence de la nation, les missions et attributions des élus doivent également être connues, les électeurs doivent toujours évaluer ce que font les élus, je me suis toujours demandé comment ces jeunes peuvent jouer ce rôle s’ils ne savent pas les attributions de tous ceux qu’ils ont élu. Cette activité s’inscrit dans cette logique de donner aux jeunes une idée sur les notions élémentaires de la démocratie participative, et là ils seront plus exigeants par rapport à tout ce qu’ils attendaient de leurs représentants. a-t-il souligné.
Les élus provinciaux et nationaux ont un compte à rendre à la population.
Landry Ilunga rappelle que les Honorables députés nationaux et provinciaux sont redevables, ils sont sensés venir au près de la population pour savoir ce qu’elle veut et voir comment y remédier; tous ceux qui étaient élus aux élections tenues en décembre dernier ont un compte à rendre à leur base, ils sont les représentants de toute la population, c’est à partir d’une démocratie participative que les citoyens expriment ce qu’ils veulent et ses élus ne feront pas que défendre cela au niveau national ou soit provincial.
Les participants à ce forum n’ont pas caché leur jouissance, Eliezer Bashwira un parmi eux pense que ces genres d’activité doivent être encouragés, pour lui plusieurs citoyens ne parviennent à contrôler ce que font les élus à cause de l’ignorance : je suis content de cette organisation, j’ai beaucoup appris, il y a plusieurs notions qui étaient ignorées par moi même par rapport à la démocratie participative, les attributions et missions des électeurs n’étaient pas connues, aujourd’hui je suis très ravi, parce que je viens d’avoir un plus dans ma mémoire, ceux là qui ne sont pas informés peuvent toutes fois attendre plus d’une réalité à un élu et peut être cela ne figure pas dans ses attributions. A t-il souligné.
Notons cette activité s’est tenue dans le cadre du projet d’éducation civique et électorale de l’organisation Non Gouvernementale CONGO DEMOKRASIA

Prince Bagheni