Deux ans après la mort de Luc Nkulula: Voici le bienveillant souvenir que garde Patrick Mundeke de ce militant

Décédé il y a deux ans, dans un incendie jugé ‘criminel’ par ses proches, Luc Nkulula, militant du mouvement citoyen, lutte pour le changement, son image, ses qualités, ses opinions hantent toujours les pensées et raisonnements de ceux là qui l’ont connu.

À ce deuxième anniversaire de sa mort, les militants qui ont été avec lui dans plus d’une manifestation pouvaient être dans les rues de Goma et cela pour dénoncer l’état de la pénurie d’eau dans la ville touristique de Goma.


De l’autre côté, d’autres personnes qui ont connu Luc Nkulula de son vivant pouvaient écrire quelque lignes qui récapitulent les qualités de ce vaillant homme, qui a marqué son temps dans le sens positif.

Patrick Mundeke  conseiller de Moïse katumbi Chapwe, en matière de la jeunesse, est du nombre.      Dans sa lettre parvenue à CitizensMag, écrite à l’honneur de l’illustre disparu, celui-ci est revenu sur les qualités qui étaient attachées à la personne de Luc et tous les moments qu’il a pu passer avec lui.

Voici l’intégralité de sa lettre ;


Luc était jeune , simple , puissant , et calme .

Un jeune d’une intégrité sans pareil, mon jeune frère était courageux , en 2012 était déjà avec son cousin Fred.

Au rendez-vous de l’histoire, la création du mouvement citoyen congolais, lutte pour le changement (Lucha), l’homme a un contrat de travail au Hrw, Luc s’engage. Et, son amour pour le Congo est plus fort que son salaire!

Il démissionne pour se consacrer pleinement à la lutte.

La lutte, il la connaît , Luc fait le tour du Congo pour la prêcher, il me fait une confidence un jour en me disant : « Grand, le pouvoir ici joue avec nous simplement parce que nous sommes légalistes, tu sais au Kasaï, là bas la Réunion de la LUCHA je l’ai tenue Dans la salle des plénières de l’assemblée provinciale. «L’Etat n’existe pas à plusieurs endroits, il le sait mais le peuple est partout »,  ajoute t-il.


LUC, encore lui, croit comme moi qu’il nous faut un cadre de réflexion permanent sur l’étendue du Congo avec toute la jeunesse engagée pour mutualiser les efforts et nous encourager, il connaît sur la carte du Congo où se trouve chaque engagement sincère.

 Luc a fait le tour du pays et des prisons de kabila. De ‘la campagne Goma veut de l’eau” à la lutte contre le M23, en passant par  le respect stricte de la constitution il est en premier  ligne.

Intelligent qu’il était, il comprend parfaitement l’importance de la communauté internationale de notre lutte sur les médiocres  ! Il m’alerte , il est passé au quai d’Orsay, il a compris que la France doit être informée d’avantage sur le CONGO, il insiste , « grand je sais de quoi je parle … » , « LUC , je sais que tu sais  de quoi tu parles, écris-moi tout ça … »

Quand le CLC lance le mouvement, Luc est à Goma , la première action, Goma ne décolle pas, il rassure , je m’en occupe, il prend contact avec CLC Goma, donne des garanties, se montre confiant, on est obligé de le suivre moi et mon frère Jean-Paul LUMBU LUMBU , il nous mène deux jours durant au cœur de sa puissante méthode de négociation, il ne se fatigue pas, chaque phrase est à sa place , aucun mot au dessus de l’autre, les yeux pleins de lumière :«  grand on va prier dimanche à la cathédrale, tu verras … » réussite totale, il  se projette déjà vers l’avenir… pressé de libérer son peuple !

L’arrivé de NIKKI , « elle doit voir tout de suite que nous ne sommes plus avec kabila, elle doit nous lire , notre constitution est sacrée » ,il écrit , 48heures avant (légaliste ) , tout majengo s’emballe…l’armée tire sur une jeunesse pacifique , 04 morts , Luc ne se le pardonne pas , il est traumatisé, il ne comprend pas comment l’on puisse tirer sur des personnes qui veulent juste s’exprimer, il n’en revient pas , il ne l’oubliera jamais…

Un moment on a habité ensemble un mois, lui dans ses passions pour le Congo, ordinateurs et livres , il m’ « enseigne » le sens de l’honneur, de la dignité et du civisme, j’apprends non sans fierté ! C’est une chance d’avoir un frère aussi digne , il a des amis , il les aime!! Eux le respecte, le premier , Docteur Mukwege , Fred Bauma,… que des légendes .

Je revois notre dernier dîner, avec sa fiancée, loin de Goma , on va rire, rire pour nous dire adieu… il y a deux semaines, je voyage et dans mon dos on te brûle,

Comme Jeanne d’Arc, tu es un héros petit frère .

Luc, Merci beaucoup pour tout « petit » !!!

Patrick Mundeke

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »