BURUNDI: Ce qu’on ne vous a dit sur la mort de Pierre Nkurunziza !

Pierre Nkurunziza, président du Burundi, est décédé des suites d’un arrêt cardiaque, selon une déclaration officielle publiée mardi, 9 Juin 2020

“Le Gouvernement de la République du Burundi annonce avec une très grande tristesse aux Burundais et à la Communauté Internationale, le décès inopiné de Son Excellence Pierre NKURUNZIZA, Président de la République du Burundi”, peut-on lire dans une déclaration du gouvernement sur le réseau compte Twitter.


Cependant, la déclaration du gouvernement révèle que le président Nkurunziza a débuté le malaise le week-end dernier d’une manière apparemment ordinaire.

Étant amoureux du sport, il a assisté à un match de volley-ball le samedi. Et, personne n’aurait cru que c’était pour sa dernière fois. 

Le dimanche, il s’est plaint d’un malaise et a été transporté d’urgence dans une structure médicale. Il semblait s’être remis le même dimanche, mais par la suite son état de santé s’est vite détérioré.


“Malgré une prise en charge intense, continue et adaptée, l’équipe médicale n’a pas pu récupérer le patient”, peut-on lire dans le communiqué officiel.

Il faut noter que le gouvernement a déclaré sept jours de deuil national, et les drapeaux seront mis en berne, une façon de pleurer cette personnalité qui a régné pendant plus de dix ans.

Rappelons que M. Nkrurunziza, 56 ans, est arrivé au pouvoir en 2005 et devait quitter ses fonctions en août suite à l’élection en mai du général Évariste Ndayishimiye à la tête de ce pays d’Afrique centrale.

Conformément à la Constitution du Burundi, le chef de l’Assemblée nationale doit assurer l’intérim en cas de décès d’un président en exercice. Et, pendant cette période, aucun nouveau gouvernement ne peut être annoncé avant que le prochain chef de l’État ne prenne le fauteuil.

Prince Bagheni


Translate »