Beni: “une journée sans soulier” décrétée pour exiger le retour de la paix, de qui est venu l’ordre ?

Les anti-Monisco sont très déterminés à Beni ville et territoire, tôt le matin de ce lundi 2 décembre les jeunes ont improvisé une marche en direction de la base de la Monusco de Boikene, d’autres sont visibles même dans les avenues, et exigent
la population de marcher sans porter les souliers durant toute journée.

les journalistes sont également contraints de respecter la mesure pour mieux faire.

Contacté par citizensmag.glomeec.com Patient Subiri un parmi les jeunes contraints de ôter les souliers par peur de se faire foueter a précisé à votre site que ces jeunes se sentent aisés de se promener dans tous les quartiers et avenues sans porter les souliers, et ceux là qui n’étaient pas informés sont contraints de les enlever: “coutumierement ce geste a un Sens, nous voulons que la paix puisse revenir ici, on ôte les souliers pour exprimer une attitude de deuil, j’ai été contraint de les enlever, mais après j’ai compris que c’est normal, l’attitude reste éloquente, et significative, a t-il souligné.

Pour ces manifestants, le fait de marcher sans soulier reste une façon de pleurer les civils tués par des présumés rebelles de l’ADF dans la région de Beni, ils n’attendent que le retour de la paix, personne ne sait celui qui a donné l’ordre mais la population ne s’y oppose pas.

Rappelons que ce lundi, les activités semblent être paralysées, les uniformes n’ont pas été visibles sur la rue, les boutiques, marchés, banques et bien tant d’autres sont quasiment moins opérationnels, la journée s’annonce très agitée, restez connectés, sous peu vous aurez d’autres détails.

Prince bagheni kassero

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *