CitizensMag

Informer – Intersser – Impacter

Massacres de Beni : La LUCHA exige remplacement des officiers militaires ‘affairistes’

1 min read

Dans un point de presse tenu ce mardi 12 janvier 2020 dans la ville de Goma, le mouvement citoyen lutte pour le changement (Lucha) a déploré une fois de plus les massacres des civils perpétrés dans la région de Beni, tout en demandant à la population congolaise d’observer deux jours de deuil pour cette cause, soit ce 16 et 17 Janvier 2021.


Selon la lucha, c’est depuis 2014 que les cris se font entendre dans le territoire de Beni mais jusque là aucune action n’a été faite par les autorités pour palier ce problème qui ne concerne pas seulement les habitants du territoire de Beni mais toute la nation et dont chacun devrait se sentir touché par cette situation.

Ce mouvement citoyen, a exigé que soient remplacés tous les officiers militaires affairistes qui, au lieu de prioriser les opérations militaires, ils se lancent dans les activités économiques, attitude qui, ‘malheureusement’ impacte de façon négative à ces opérations militaires menées dans cette partie du territoire national.

Claude KINYUNYI, un des militants de ce mouvement citoyen, a indiqué à citizensmag.glomeec.com qu’il faut des actions concrètes et non des discours.

Après avoir reconnu ”l’incapacité” de la monusco, celui-ci a souligné que les forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC), devaient être renforcées en homme. Et ce, pour que les opérations militaires dans cette partie du Nord-Kivu puisse produire des résultats escomptés.

‘[…]Pour cette fois, nous avons besoin des actions concrètes et non pas des simples paroles. Le gouvernement doit donc renforcer les opérations militaires. Nous avons constaté que la monusco a fait preuve d’echec 22 ans après en prouvant leurs incapacité à sécuriser la RDC’, rappelle-t-il.

Par contre, il a estimé que les FARDC devaient être renforcées en homme, en logistique et en matériels mais aussi renforcer leur collaboration avec la population tout en faisant expulser de la ligne de commandement les officiers ayant été cités dans la corruption et ceux qui mènent des activités économiques’, a-t-il chuté.

Et pour compatir, avec la population de ce coin du territoire national, ce mouvement citoyen plaide pour que les dates du 16 et 17 janvier, soient détectées journées de deuil national où la population congolaise pourra avoir une attitude de deuil par différentes façons, soit en publiant des messages de rencofort sur les médias sociaux ou traditionnels en faveur de Beni, soit en s’habillant en noir-noir, soit une action caritative.

Zaïna Bwale Godlive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »