CitizensMag

Informer – Intersser – Impacter

Beni/ADF : 7 personnes d’une même famille parmi les 22 civils tués à Mwenda

1 min read

Une nouvelle incursion ADF a causé la mort d’une vingtaine des civils la nuit du lundi à ce mardi 05 janvier 2021 au village Mwenda situé à au-moins 9 Kilomètres à l’Est de Mutwanga dans le secteur de Rwenzori en territoire de Beni au Nord-Kivu.


Joint au téléphone le matin de ce Mardi, le président de la société civile du secteur de Rwenzori a dressé un bilan provisoire d’au-moins 22 personnes sauvagement tuées dont 5 couples et 7 personnes d’une même famille aux côtés des disparus.

“Le bilan provisoire fait étant de 22 personnes tuées par armes blanches et à feu. Parmi les morts nous comptons au-moins 5 couples et 7 personnes issues de la famille Sibenda. Certains habitants demeurent introuvables depuis l’attaque.” A indiqué Wilson Batoleni président des forces vives en secteur de Rwenzori.

Les assaillants ont opéré en quiétude de 19 heures locales à 1 heure du matin de ce mardi déplore un habitant agriculteur dans la zone, joint au téléphone :

“Venus de Luvara Kibaya vers le marché du centre de Mwenda autours de 19 heures, ces inciviques ont d’abord crepité des balles avant de commencer leur sale opération jusqu’à une heure du matin. La position des militaires FARDC est située à au-moins 5 Kilomètres du lieu du drame. Ils sont intervenus avec retard’ a renseigné cet habitant de Mwenda Kikingi.

La convention pour le respect des droits humains (CRDH) sous coordination territoire de Beni à Oïcha déplore ce qu’elle qualifie de légèreté dans la surveillance des mouvements sur la frontière congolo-ougandais.

Patrick Mukohe son secrétaire permanent pense que le renforcement de l’effectif des assaillants dans cette zone proviendrait de l’Ouganda voisin pour l’insécuriser d’avantage.

Il plaide premièrement pour la limite des mouvements incontrôlés sur la frontière notamment au niveau de la colline Kijumbura en groupement de Basongora et à Kikingi avant d’entamer la traque définitive de ces malfrats.

Victoire Bradeau Nganga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »