CitizensMag

Informer – Intersser – Impacter

«À la revoyure Vital Kamerhe», un poème de Prince Bagheni

1 min read

À la revoyure Vital Kamerhe

Un poème de Prince Bagheni


Pour les uns cette sentence a été jugée de fatale…
Seulement, parce que le premier concerné, s’appelle Vital.

Loin de moi l’idée de prendre partie,
Je ne dis pas que Nairobi a mangé ses propres enfants.
Je voulais dire que Kamerhe ne sera plus successeur de Fatshi.
Mais j’ai entendu cela hier de la bouche d’un enfant.

L’homme de 61 ans, a été condamné,
Il sortira de la prison après 20 ans, là il sera âgé de 81 ans.

Je voulais dire à la revoyure à Monsieur Kamerhe,
Oui, son nom a été une actualité durant un long moment.

Le tout puissant Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe,
En prison aujourd’hui pour « détournement »

Sans être politique,
Je rappelle que ceux de ton camp, t’appellent « faiseur des rois ».
Sans être sadique,
Je compatis avec toi, 20 ans travaux forcés , c’est cela la peine pour toi qui étais près du roi.

Loin de moi l’idée prendre partie;
Je pense que tu n’as pas été surpris de cette condamnation.
Le polyglotte de l’Est, tu pars en prison après t’être défendu brillamment.
Une de tes phrases me revient; «la vraie justice, vient de Dieu », comme si tu savais déjà ton sort.

À la revoyure,
D’autres disent que tu es déjà mort politiquement,
Et cela parce que tu as été condamné à 20 ans de travaux forcés et
10 ans d’inéligibilité pour « détournement de fonds » et « corruption »

A la revoyure,
Tu as formé plusieurs hommes et femmes dans la politique.
Dans tous les cas, tu n’es pas mort physiquement,
Ils sont là et nous te verrons à partir d’eux dans la scène politique.

À la revoyure,
Ton UNC n’est pas resté orphelin.
Tu continueras à jouer ton rôle même en distance.
Oui, ta chaleur ne sera pas sentie..
Mais ne sera pas constaté, ton silence,
Et cela parce que ceux qui t’entourent sont moins apprentis.

Prince Bagheni, mes pensées à VK

Translate »